Chargement...
Blog
  • PAGE PRINCIPALE

SKIERG

Concept 2

Le SkiErg est un appareil de cardio qui a été conçu pour répondre spécifiquement à une problématique : le manque d’exercices qui ciblent avant tout le haut du corps ! Avec la course, le vélo elliptique, le vélo d’appartement ou même le rameur,

ce sont principalement les muscles du bas du corps et des jambes qui sont sollicités. Le SkiErg, au contraire de toutes ces machines, se concentrent donc sur le haut du corps, et pour y parvenir, il emprunte au ski de fond son geste si caractéristique ! Mais ici pas de bâton, il faut juste tirer vers le bas des poignées qui se trouvent en hauteur, une roue d’inertie permettant de contrôler l’intensité et la difficulté du mouvement. D’ailleurs, comme la difficulté de l’entrainement est ajustable, tout le monde peut utiliser le SkiErg, qu’importe sa taille ou sa condition physique. Et comme les similitudes avec le ski de fond se limitent au mouvement (pas de ski à enfiler, par exemple), il est inutile d’avoir de l’expérience dans ce sport. Par contre, comme il s’utilise debout et qu’il requiert un mouvement de tirage qui sollicite tous les muscles du haut du corps, il demande beaucoup d’effort. Et c’est exactement pour cette raison qu’il représente l’un des meilleurs entrainements actuels : comme il aide le rythme cardiaque à augmenter rapidement, il développe parfaitement l’endurance mais surtout, il permet de brûler les calories tout aussi rapidement !

 

Le SkiErg est un appareil à double emploi : comme on vient de le voir, il est à la fois efficace pour développer sa force, mais il est également utile pour travailler son endurance et brûler des calories. Pour bien utiliser un SkiErg, il faut cependant comprendre son fonctionnement et savoir quelle position adopter face à lui !

Quel mouvement pour bien utiliser le SkiErg ?

Le SkiErg n’a rien de compliqué, son utilisation est même plutôt simple ! On se met face à la machine les pieds écartés, et avec les bras tendus on saisit les poignées. On tire alors ces poignées pour les faire descendre, tout en gardant les bras tendus mais en fléchissant légèrement les genoux. On poursuit ce mouvement jusqu’à ce que les mains passent derrière les cuisses, avant de revenir en position initiale en s’aidant de ses hanches et de ses fessiers pour ne pas laisser les bras subir toute la force du retour. Comme la roue d’inertie dispose d’une résistance à l’air, plus on tire fort, plus on fait tourner la roue à une vitesse élevée et plus la résistance de cette roue s’accroit !

 

Quelle erreurs à éviter lors de l’utilisation du SkiErg ?

Pour être sûr d’effectuer le bon mouvement au SkiErg, il existe cependant des erreurs à ne pas commettre. Il est par exemple inutile de faire un squat quand on tire sur les poignées, de même qu’il faut s’assurer de ne pas incliner trop le torse lors de la descente, à la fois pour ne pas se faire mal au dos mais aussi pour laisser l’occasion aux fessiers de travailler. Il faut également éviter de regarder en l’air mais plutôt avoir le menton baissé, et surtout, il ne faut pas avoir peur de bien donner de l’amplitude au mouvement, que ce soit vers le haut comme vers le bas !

 

Entrainement au SkiErg : quels sont les muscles sollicités ?

Comme le ski de fond est un sport qui stimule énormément les muscles, le SkiErg qui en reproduit les mouvements l’est forcément tout autant. Si on a évoqué précédemment que cet appareil avait été conçu pour permettre un entrainement spécifique au haut du corps, dans le détail, les muscles les plus sollicités au moment d’abaisser les poignées sont le grand dorsal, les triceps, les pectoraux et les abdominaux. On peut donc voir que le renforcement musculaire se situe bien au niveau du buste, et surtout, que le SkiErg fait participer tous les muscles principaux pour un développement uniforme. Mais quand l’entrainement au SkiErg est fait correctement, il sollicite beaucoup plus de muscles que ça. Il fait en effet également travailler les biceps, les quadriceps, les ischio-jambiers, les fessiers et les mollets. Bien que l’action de tirer fasse essentiellement appel aux muscles du haut du corps, un mouvement des jambes complète toujours le mouvement, ce qui fait que les muscles de la partie inférieure du corps sont également mis à contribution !

Si de nombreux muscles du corps sont donc sollicités, on peut aussi ajouter que ce qui fait le force du SkiErg, c’est qu’il possède en même temps un faible impact au niveau des articulations. Avec le mouvement qu’il demande d’effectuer, il est par exemple capable de ménager les genoux et les chevilles qui sont généralement deux articulations assez fragiles chez les sportifs. Et au-delà du renforcement ou de développement musculaire, comme le SkiErg sollicite les muscles posturaux (c’est-à-dire les abdominaux et les muscles du dos), il participe enfin à une offrir de meilleurs moyens de lutter contre les blessures dû à de mauvais positionnement !

 

SkiErg ou Rameur, lequel choisir ?

Entre le SkiErg et le rameur, on aurait tendance à se demander pourquoi choisir, le cross-training étant toujours préférable, histoire de faire travailler différents groupes musculaires ! Mais on peut comprendre que la question se pose, les deux appareils ayant un mouvement similaire. On dit du rameur qu’il propose l’un des meilleurs entrainements puisqu’il fait travailler de 80% à 90% des muscles du corps. Mais comme de nombreux appareils de cardio, il se focalise beaucoup sur les jambes et les bras, et oublie la section médiane du corps.

De l’autre côté, le SkiErg fait également travailler les bras et les jambes, mais aussi tout le buste et le dos puisqu’il s’utilise debout. Cette position demande également beaucoup plus d’efforts que quand on est assis au rameur, le cœur doit accélérer le rythme, et c’est donc plus efficace pour un entrainement cardiovasculaire ! Comme la structure du SkiErg est simple et en forme de tour, et qu’on se place dessous, l’appareil possède aussi l’avantage de pouvoir être utilisé assis. Quand on est en rééducation, par exemple, c’est très pratique, mais ça permet surtout aux athlètes handicapés de pouvoir se mettre dessous avec leur fauteuil pour s’entrainer ! S’il fallait choisir entre les deux pour un entrainement complet, qui permet de brûler des calories mais aussi de faire du renforcement musculaire, on aurait donc tendance à privilégier le SkiErg, que ce soit pour sa polyvalence comme pour son efficacité !

 

Le SkiErg et le CrossFit

Le SkiErg est un appareil qu’on retrouve de plus en plus dans les box de CrossFit. Il faut dire qu’il correspond tout à fait aux objectifs de ce sport : faire travailler tous les muscles de son corps grâce à différents exercices. Comme son intensité est ajustable, qu’il sollicite surtout le haut du corps, et qu’il améliore efficacement l’endurance, il s’intègre parfaitement au CrossFit, que ce soit d’ailleurs en simple entrainement ou au cœur d’un WOD ! Pas étonnant donc qu’il ait été homologué pour les compétitions ! Mais pour s’entrainer avec un SkiErg, voici quelques exemples de ce qu’il est possible de faire !

  • Pour les débutants : Visez l’objectif de 10 séries de 100 mètres, avec 45 secondes de repos entre chaque série. Idéalement, une série soit être réalisée en moins de 35 secondes !
  • Pour les crossfiteurs confirmés : Commencez par 30 secondes de ski à haute intensité, puis 2 minutes de mouvement à intensité réduite pour reprendre son souffle. Reproduisez cette série 4 à 6 fois pour un entrainement cardio efficace de 10 à 15 minutes !
  • Pour ceux qui aiment se lancer des défis : Essayer le challenge d’une minute au SkiErg ! Le but est de parcourir la plus grande distance en 1 minute. Si vous atteignez les 300 mètres, vous pouvez commencer à être fier de vous !

Auteur: Musculaffitte